D’après l’exposition « Currents Shift », photos de Jessica Wolfelsperger, juin 2019

        Texte à contrainte / Endroit

Trop de matérialisme contrarie le créatif. Isolé, l’extraverti devient triste.

Ses pensées accaparées tournoient secrètement.

Étonné, le voici souriant, amusé devant un bourgeon.

Moins narcissique, il cesse alors la compétition, la saturation coriace du selfi.

Réticent au gris, il ne doutera plus du végétal, du blanc, attentif plus que têtu.

        Envers

Un peu de spiritualité compense le manque d’imagination. Entouré, l’introverti

devient gai. Ses sensations réveillées se révèlent généreusement.

Blasé, le voici mécontent, déçu par une flétrissure.

Plus ouvert, il apprend alors le partage de la tendre contemplation d’un paysage.

Appréciant l’orange, il doutera du minéral, du noir, plus souple que velléitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.